Retour en images sur la sortie Chais d’oeuvre en Champagne !

La Champagne… Une région viticole magnifique qui profite d’un renouveau, où les « artisans champenois » comme ils aiment s’appeler, proposent une réelle alternative aux grandes maisons traditionnelles. On parle de terroirs, non plus d’assemblages. Nous sommes allés à la…

Retour en images sur la sortie Chais d'oeuvre en Champagne !

Source

0
(0)

La Champagne… Une région viticole magnifique qui profite d’un renouveau, où les « artisans champenois » comme ils aiment s’appeler, proposent une réelle alternative aux grandes maisons traditionnelles. On parle de terroirs, non plus d’assemblages.

Nous sommes allés à la rencontre de trois de ces artisans champenois. Aurélien Suesnen nous a ouvert les portes du domaine éponyme pour nous faire découvrir des champagnes vibrants et traçants. Une mise en éveil des papilles qui prouve que le travail dans la vigne compte plus que tout. Aurélien en est bien conscient et il en fait son cheval de bataille. C’est ainsi qu’il obtient une telle qualité de vins.

Après un petit détour par les Avizés pour s’enquérir de quelques mets bien préparés accompagnés de quelques bulles bien nées, sans oublier une petite sieste pour Mathieu (tradition sudiste oblige), nous avons repris notre chemin pour aller rendre visite à un autre Aurélien.

Aurélien Laherte cette fois-ci. Il nous a régalé par la finesse de ses bulles et ses blanc de blanc très lumineux. Un autre artisan champenois plus à l’écoute de son vignoble qu’à la hauteur de ses rendements.

Nous pensions notre sort scellé. Quelle ne fut pas notre surprise, lorsque nous sommes arrivés dans l’antre du diable. Ce diable de Frédéric Savart. Un sacré personnage, avec un amour de la vigne et du vin très communicatif. Des vins très amples, avec une réelle profondeur. Les bulles sont si fines que l’on en oublierait presque leur présence. Mais elles sont là pour souligner le vin et lui apporter toute sa gourmandise. Son amour du vin, il l’a partagé une fois de plus avec nous, en ouvrant bouteilles sur bouteilles de sa cave personnelle. D’après nos maigres souvenirs embués par toutes ces bulles, nous nous souvenons de noms comme Château Rayas, Confuron-Contetidot, Saint-Préfert, Conterno…

Plus qu’une journée de dégustation, un réel moment de vie et de partage !
Qu’il est bon d’être membre Chais d’œuvre !

0 / 5. 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *